A Biarritz, voitures et vélos ne font pas bon ménage

Du 28 au 30 octobre derniers avait lieu à Biarritz le Salon de l’Automobile. L’occasion pour l’Association Bizi! de faire parler d’elle et de son combat pour le développement des aménagements cyclables de la ville et alentours, entre autre.

Une banderole revendicative a été affichée samedi matin à l’entrée du Salon avec pour message « Aucune piste cyclable à Biarritz, vous trouvez ça normal ? Txirrindulari bideak idek ! ». Clair, net et précis. Aucun des visiteurs ne pouvait rater ce message ou ne pas le comprendre, et pour ceux qui « par malheur » seraient arrivés avant la mise en place de la banderole, des cyclistes ont circulé au milieu des voitures exposées et des tracts ont été distribués.

A court d’arguments pour faire réagir la municipalité de Biarritz, l’Association Bizi! s’est donné les moyens d’être plus percutante.  L’objectif est simple : faire prendre conscience de l’insuffisance des aménagements cyclables de la ville et donc du caractère plus que dangereux que d’être cycliste à Biarritz.

Pourtant, en 2010, une étude avait été faite auprès de plus de 1000 cyclistes afin de mettre en évidence les points noirs et les améliorations nécessaires pour la mise en place d’une politique cyclable forte. Bizi! souhaiterait pouvoir à minima obtenir un rendez-vous avec le maire de la ville, M. Didier Borotra, afin de discuter des solutions envisageables à court terme mais aussi celles à long terme. Eric Lecoutre, le porte-parole lors de la manifestation du samedi 29 octobre a insisté sur le fait que « Rien n’est fait pour le vélo à Biarritz. L’espace public à Biarritz devrait être mieux partagé entre les voitures, les bus, les piétons… et les cyclistes bien sûr! Les premiers résultats concrets pourraient raisonnablement être obtenus au printemps 2012, avant la saison estivale, avec, par exemple, les doubles sens cyclables en centre ville. »

Aux dernières nouvelles, le rendez-vous a été pris, reste à voir s’il y aura une suite positive…

Une vidéo retrace le Salon et la manifestation :

Laisser une commentaire

*