Cap Gemini observe une évolution de la mobilité

Capgemini, un des leaders mondiaux du conseil, des services informatiques et de l’infogérance, vient de publier la 12ème édition de Cars Online. L’étude, qui a été réalisée à partir d’une enquête menée en 2010 auprès de plus de 8 000 consommateurs répartis dans huit pays*, indique une évolution dans le rapport à l’automobile.
- La demande de véhicules écologiques ne cesse d’augmenter : 43 % des personnes interrogées possèdent un véhicule économique ou propre, contre 41 % en 2009 et 36 % en 2008. Par ailleurs, 73 % d’entre eux espèrent que les véhicules 100% électriques deviendront une option viable au cours des cinq prochaines années.

- Le nombre de consommateurs possédant un véhicule économique ou propre est également plus élevé sur les marchés émergents que dans les pays industrialisés, sous l’influence marquée du Brésil où 72 % des consommateurs interrogés possèdent un véhicule écologique. Malgré les taux légèrement inférieurs observés dans les marchés industrialisés, la protection de l’environnement reste une priorité pour les consommateurs. Il est clair que des véhicules plus respectueux de l’environnement représentent une réelle opportunité pour les constructeurs automobiles.
- Parmi les différents types de véhicules alternatifs, les électriques – plus particulièrement hybrides essence/électrique – sont les plus évolués et les plus viables sur le plan commercial. Ils ont fait leurs preuves en matière de réduction de la consommation de carburant et d’émissions de CO2. 34 % des consommateurs interrogés possèdent actuellement ou envisagent d’acheter un véhicule hybride essence/électrique.
- La décision d’achat d’un véhicule écologique est avant tout motivée par la réalisation d’économies sur le carburant. Limiter l’impact sur l’environnement est la deuxième motivation.

- Les nouvelles solutions de mobilité suscitent par ailleurs l’intérêt d’un nombre croissant de consommateurs. Vecteur d’un changement profond des comportements d’achat, ces nouvelles offres impliquent que les consommateurs achètent régulièrement des services plutôt qu’un seul produit à intervalles de temps irréguliers. Parmi ces nouveaux services de mobilité on peut citer par exemple : l’adhésion à un club automobile ou – pour les véhicules électriques – des services de recharge des batteries et des options de paiement au kilomètre, proposés à l’achat en complément d’un véhicule à bas prix. Ces modèles alternatifs d’achat sont pratiques et économiques pour les consommateurs. Ils sont également considérés comme plus écologiques.
- Toutefois, pour l’industrie automobile, cette évolution de la demande soulève des questions sur les nouveaux modèles économiques et les nouvelles technologies à mettre en oeuvre.
*L’Allemagne, le Brésil, la Chine, les États-Unis, la France, l’Inde, le Royaume-Uni et la Russie.

Laisser une commentaire

*