Certains véhicules bientôt bannis dans huit villes de France

D’ici fin 2011 ou début 2012, huit villes françaises vont tester sur une durée de 3 ans l’interdiction de certains véhicules en ville. Les véhicules les plus polluants, classés en quatre catégories (A, B, C et D), n’auront ainsi plus accès à certaines villes. L’objectif est de réduire les émissions de polluants de particules fines et de dioxyde et monoxyde de carbone. En effet,  en ville, les transports sont la principale cause de pollution et à l’origine de nombreux problèmes de santé.

La liste des huit villes volontaires a été communiquée le 6 avril par le ministre de l’Écologie, Nathalie Kosciusko-Morizet. Sont volontaires Paris, Lyon, Saint-Denis, Grenoble, Clermont-Ferrand, Nice, Bordeaux et Aix-en-Provence. Chacun des élus de ces villes auront la liberté d’interdire à une ou plusieurs des catégories l’accès aux villes, de délimiter le périmètre géographique (centre-ville, certains quartiers…), les horaires et périodes d’interdiction.

Les catégories des véhicules polluants ont été créées selon la date de mise en circulation des véhicules dans un projet d’arrêté du ministère  de l’Écologie. Ce projet propose une classification également selon le type de carburant utilisé par le véhicule (essence, diesel, GPL, gaz naturel…), et suivant le degré de pollution.

Les bus, poids-lourds, anciennes voitures et deux-roues sont principalement visés par cette démarche, ce qui représente aujourd’hui environ 10 millions de véhicules.

Laisser une commentaire

*