Cyclo Clean : le vélo qui purifie l’eau


Et ce n’est pas une blague. La compagnie Nippon Basic a conçu un système portable de purification de l’eau qui s’installe sur un vélo. L’intérêt est de pouvoir ainsi produire de l’eau potable, simplement en pédalant. La solution a été pensée pour les pays victimes de catastrophes naturelles ou dont les bassins de population vivent dans des lieux reculés et où l’eau potable n’est pas disponible, faute de systèmes alimentés par du carburant ou de l’électricité. Par l’énergie humaine, il devient possible d’obtenir jusqu’à 5 litres d’eau potable en une minute.

En pédalant, le cycliste actionne une pompe qui peut aller siphonner l’eau d’un puits jusqu’à 5 m de profondeur. L’eau passe ensuite par une série de filtres avant de devenir bonne à la consommation. Le système pèse 54 kg, ce qui suppose d’être en bonne forme pour pouvoir pédaler. Mais, en 10 h, on peut étancher la soif de 1500 personnes en produisant trois tonnes d’eau potable. Nippon Basic a renforcé le vélo avec des pneus anti-crevaison et fournit une cartouche de purification d’une durée de trois ans.
La compagnie vise des marchés comme le Bangladesh.
Lien : http://www.nipponbasic.ecnet.jp/cc.html

5 Résponses sur “Cyclo Clean : le vélo qui purifie l’eau”

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by Altermove and Altermove, Lievre ou Tortue. Lievre ou Tortue said: Cyclo Clean : le vélo qui purifie l’eau: Et ce n’est pas une blague. La compagnie Nippon Basic a conçu un systèm… http://bit.ly/gaMpCl [...]

  2. François dit :

    là, on se demande en quoi cet objet est une avancée. Peut-être que c’est tout simplement un blague.

    Sachant que le prix de la bête est de 4850 € (550000 yens) et qu’il filtre 5 litres d’eau à la minute, quelles alternatives s’offrent à nous pour ce même prix, pour la même prestation, c’est à dire un filtre à eau transportable à vélo. Il nous faut donc :

    1 – un vélo, là on va se lâcher, on va prendre un vélo avec lequel on peux faire le tour du monde, pneus increvables et tout, même si c’est juste pour aller à la rivière du coin : 1250 €, et c’est pas le moins cher
    http://www.cyclable.com/product_info.php?products_id=1460

    2 – une pompe manuelle genre pour les eaux usée, parce que vraiment l’eau elle est dégueulasse, 50 l/min : 105 €
    http://www.magasin-accastillage.com/magasin-accastillage/produit/4144/pompe-manuelle-50l/mn-amazon-thrudeck-kjm250.html

    3 – des filtres à eau pour rendre potable l’eau dans lesquels baignent encore les petits camarades de ceux qui ont survécus au cyclone (débit 1 l/min par filtre) : 87 € X 38 filtres = 3350 €
    http://www.auvieuxcampeur.fr/nos-produits/camping-rando-petit-materiel/filtration-de-l-eau/filtre-a-pompe/miniworks.html

    4 – une remorque pour foutre tout ce bordel, à accrocher au vélo : 150 €
    http://www.carrioles.com/voir_Rbigboy.html

    Ce qui nous donne un système mobile pouvant filtrer au bas mot 40 litres d’eau bien dégueulasse par minutes, sachant que l’on s’est fait vraiment plaisir (si on prend un pauvre vélo top bike, on explose la capacité de filtration de notre système) pour un prix équivalent, avec des équipements achetés à l’unité sur des sites de vente français.

    Donc pour éviter aux pauvres petits bangladais une crise de choléra foudroyant, à ce prix là, faudra repasser.

    J’espère que c’est une blague! Cependant, pas sur qu’elle fasse rire ceux qui ont vraiment soif lorsqu’ils vont savoir qu’une centaine de ces beaux joujoux ont déjà été vendus été vendus pour les sortir de la merde (qu’ils boivent).

    Une petite mise en perspective de ce genre d’inventions s’impose parfois… Un blog sur l’éco-mobilité devrait se poser quelques questions avant de publier et de mettre en avant ce genre de solutions qui sont tout le contraire de ce dont ont besoin ceux qui sont dans le besoin…

    A bon entendeur

  3. Carole dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec François.
    En quoi ceci est une révolution ?
    Les vélos et les filtres à eau existent depuis très longtemps…et pour un prix bien inférieur !!
    A croire que personne n’était au courant …

    • Tom dit :

      Le système nous a paru original et nous pensons que c’est aussi notre rôle d’aller au delà des sujets habituels, de temps à autre. C’est pourquoi nous prenons la liberté de parler du bio et du développement durable, sous toutes ses formes.

  4. yann dit :

    moi je pense que c’est pas mal pour les pays pauvres qui on une très basse
    quantité d’eau. je sais que c’est cher mais si des gens qui on l’argent pour payer le tout je pense que sa serait bien

Laisser une commentaire

*