En janvier 2012, 200 Smart circuleront à Lyon

En cette fin d’année et début d’année 2012, l’autopartage en France va vivre un pic de croissance le plus important jusqu’à maintenant.

Lyon possède déjà un service d’autopartage, Autolib‘ (tout comme Paris mais créé bien avant), mais qui est contraignant comme la plupart des services d’autopartage en France : l’usager a l’obligation de ramener le véhicule loué à la station de départ. Car2Go révolutionne l’autopartage car il propose le One Way c’est-à-dire qu’il est possible de laisser le véhicule loué à une station différente de celle du point de départ. Détail mais non des moindres car 9 clients sur 10 de Car2Go fonctionnent en One Way.

 

source www.autoplus.fr

Comme je l’avais évoqué dans un précédent article, Car2Go est déjà implanté en Allemagne, et à Vancouver,  ce service d’autopartage arrive en France et en force puisque Car2Go mettra en circulation 200 Smart Fortwo hybrides dès le mois de janvier 2012 à Lyon.  Europcar exploitera le service tout comme il le fait déjà à Hambourg. Si on se fie aux tarifs de Hambourg, la location tournera autour des 0,29 € la minute ou 14,90 € de l’heure. Un peu plus cher que les services d’autopartage traditionnels qui tournent davantage autour de 10-11 € de l’heure. L’inscription quant à elle devrait coûter 29 €.

 

Smart Fortwo Hybride de Car2Go

L’adhésion et le prise en main du véhicule est similaire aux autres services d’autopartage. Il suffira de s’inscrire soit en ligne, soit auprès d’une agence Europcar ou d’une boutique Car2Go qui délivrera une carte permettant l’accès au véhicule. La réservation peut être prévue à l’avance ou se faire en temps réel, et le choix du véhicule se fera par un site internet ou une application smartphone.

Le service Car2Go mis en place à Vancouver en juin dernier est déjà un grand succès. On enregistre aujourd’hui environ 4 000 locations par semaine pour des durées moyennes comprises entre 30 et 50 minutes et des distances de 8 à 10 km. Espérons le même succès à Lyon, mais Car2Go laisse présager de mauvais jours à Autolib’.

Laisser une commentaire

*