Ford pense à la noix de coco pour concevoir une voiture plus durable

Depuis quelques années, Ford utilise des matériaux écologiques dans la conception de ses véhicules, tels que le soja pour ses coussins de siège, la paille de blé associés aux plastiques ou encore des résines recyclées.

Aujourd’hui, l’entreprise étudie l’utilisation des fibres de noix de coco en remplacement du pétrole pour renforcer les pièces moulées en plastique. Ce nouveau plastique pourrait être utilisé pour les portes et sièges, les rangements et porte-gobelets, ce qui réduirait l’empreinte écologique de la voiture et la rendrait en partie recyclée et recyclable.

 

Entrepôt de fibres de noix de coco

Les fibres de coco ont plusieurs avantages lorsqu’elles sont utilisées dans les pièces automobiles. C’est un matériau léger qui permet de donner une apparence aux textures plus naturelle. Ford s’approvisionnerait en fibres de coco via l’entreprise Scott’s Miracle-Gro qui « utilise plus de 70 millions de livres par an de coco dans ses produits de consommation », indique Dave Swihart, vice-président de cette chaîne mondiale d’approvisionnement. « S’associer avec Ford pour trouver une utilisation à haute valeur ajoutée pour nos déchets de coco est très intéressant pour nous car nous travaillons continuellement à améliorer nos produits et à être plus durables. »

Habitacle en plastiques éco-conçus

Ellen Lee, expert technique pour la recherche plastique chez Ford déclare que « c’est une situation gagnant-gagnant. Nous prenons un matériau qui est un flux de déchets d’une autre industrie et nous l’utilisons pour augmenter la durabilité de nos véhicules « .

Les voitures sont une source importante de déchets d’enfouissement et l’une des principales, voire la principale raison de notre dépendance au pétrole. Au-delà de toutes les innovations liées aux carburants alternatifs tels que l’électricité ou les biocarburants, il est réconfortant de voir que certaines entreprises mondiales comme Ford voient au-delà et ont l’intelligence de s’attarder sur la conception même du véhicule et d’envisager nos déchets comme matériaux de construction.

Une voiture faite en coco et électrique, ça me botte, pas vous  ?

Laisser une commentaire

*