Guerre de territoires dans le métro londonien !

Chromaroma est un jeu de rôle grandeur nature prenant ses positions à Londres. Sous la forme d’une guerre de territoires parmi les stations de transports en commun londoniennes, chacun peut participer ,individuellement ou en équipe, dans la mesure où il est détenteur de la fameuse Oyster Card, l’équivalent anglais de notre pass Navigo francilien.

source google images

 

Ce jeu est sans doute l’application à la plus grande échelle de la Fun Theory qui consiste à penser  que quelque chose d’aussi simple que le plaisir est la meilleure façon de changer le comportement des gens de façon durable et éco-responsable, notamment en leur proposant des infrastructures attractives et ludiques. C’est en effet le cas ici puisque Chromaroma semble nous promettre des trajets en métro moins monotones et plus attrayants. Pour cela, Richard Birkin, ingénieur en charge du projet chez Mudlark, se base sur les interactions entre les points d’entrées et de sorties du métro, des arrêts de bus et des stations de vélos en libre service de Londres pour permettre aux participants ,en équipe ou individuellement, de « s’approprier » les stations en étant celui qui la fréquentera le plus.

source google images

 

Les règles sont toutefois adaptables à chacun. Malgré le fait que chaque participant est affilié automatiquement à une équipe qu’il ne choisit d’ailleurs pas, chacun peut jouer individuellement puisque le jeu offre également la possibilité de remplir diverses missions comme descendre une station avant son terminus afin de finir le trajet à pied ou aller visiter une station plus éloignée et inhabituelle mais proches de monuments dignes d’intérêt ou de lieux à visiter. A noter que les déplacements réalisés en dehors des heures de pointes sont également mieux valorisés. Les résultats sont par la suite visibles sur le site de chromaroma.

De plus, chacun peut s’engager dans le jeu à la hauteur de sa motivation et de ses capacités. Le système permet un mode complètement passif avec l’enregistrement des déplacements sans volonté délibérée de jouer, et concerne en particulier les déplacements quotidiens. Visant un public le plus large possible, Chromaroma s’adapte ainsi à tous ses participants, proposant des missions graduelles, des plus simples et des plus rapides aux plus exigeantes selon les envies mais aussi selon les moments de la journée ou de la semaine. Le jeu compte actuellement 10 000 inscrits et grandit davantage de jour en jour, grâce à un bouche à oreille bénéfique.

source google images

 

Le jeu gagnerait cependant plus en  notoriété et en participants en améliorant certains points, notamment le passage de cette guerre des territoires en temps réel. « Jusqu’à présent, les données ne sont actualisées que toutes les 24 heures, et cela peut être une source de démotivation pour le joueur. Nous voulons que celui-ci puisse mesurer l’impact de ses actions instantanément» déclare Richard Birkin. Encore faudrait-il que Transport for London, l’organisateur de transports de la capitale, accepte d’ouvrir ses données. Cela permettrait pourtant au jeu de gagner en influence et en importance, puisqu’il donnerait la possibilité au joueur de faire le lien concret entre son action et ses conséquences et de contrôler en temps réel son score et celui de ses adversaires. Cela pourrait également offrir la possibilité au système de proposer des « parties » lors de cession de jeu en temps limité. Autre frein, la création d’équipe qui se fait actuellement de façon aléatoire et qui empêche les participants de se rassembler avec leurs amis pour un meilleur partage d’expérience.

En ce qui concerne l’exportation prochaine du modèle à l’étranger, Richard Birkin affirme que « plusieurs très grosses compagnies de transports étrangères sont sur le coup » et ajoute :« Nous sommes vraiment prêts à partager notre savoir-faire en la matière afin de créer une véritable communauté au delà des frontières. Cela pourrait rendre le jeu encore plus excitant ».

L’avenir nous dira donc si la RATP jouera le jeu mais tenez-vous déjà prêt à conquérir Paris !

 

Laisser une commentaire

*