La RATP teste la télé-maintenance pour les bus


Dans le cadre d’un projet de recherche baptisé SEAMLESS*, un opérateur a pu tester in situ dans un bus de la RATP la continuité de services entre réseaux WiFi et cellulaires (3G, GPRS…).
Le scénario proposé pour le test était celui d’une intervention technique pour une panne. L’utilisateur, qui pourrait être un agent de la RATP, avait reçu une alerte d’incident. Il a pu récupérer les informations grâce à l’interface dédiée et visionner en direct le lieu de l’incident en accédant à une caméra de vidéo-surveillance. Il s’est ensuite rendu sur le lieu de l’incident, sans perdre sa connexion grâce au WiFi disponible dans le bus. Un routeur mobile embarqué permet en effet d’offrir du WiFi tout en utilisant des interfaces WiFi/3G pour se connecter à Internet. Une fois sur place, l’utilisateur a pu clôturer cet incident tout en informant son supérieur hiérarchique par visio-conférence.

Au terme de deux années de recherche, le projet SEAMLESS, piloté par Télécom SudParis, propose donc une architecture réseau, incluant les aspects techniques, logiciels et protocolaires, permettant de garantir une continuité de services de façon transparente et sécurisée via des réseaux sans fil hétérogènes.
L’intérêt pour l’usager serait d’avoir ainsi une réponse plus immédiate de la part des opérateurs du réseau, quand un incident vient perturber le trafic.

*Projet de R&D sous l’égide du pôle de compétitivité System@tic en région parisienne

Laisser une commentaire

*