La voiture hybride d’Audi remporte les 24h du Mans

Pour la première fois dans la compétition d’endurance, deux voitures hybrides ont participé aux 24h du Mans face à leurs homologues thermiques. Et ce n’est pas tout ! Ces deux voitures se sont, en plus, emparées des deux premières places !

source google images

C’est la marque allemande Audi qui réalise ce coup de maître en démontrant ainsi et à juste titre que «  la technologie hybride pouvait être compatible avec le sport automobile de haut niveau » et l’exploit est en effet de taille. De quoi faire taire les sceptiques sur les performances des voitures hybrides, aussi bonnes que leurs homologues thermiques.

source google images

source google images

Les modèles victorieux sont baptisés R18 e-tron Quattro et possèdent sensiblement les mêmes courbes et le même design que les voitures sport de ce type. A l’intérieur, le concept est pourtant tout autre : deux moteurs électriques stockent ainsi de l’énergie au freinage dans un volant à inertie. La puissance recueillie (deux fois cent chevaux) est ensuite envoyée vers les roues avant à l’accélération. Les pilotes pouvaient donc bénéficier d’un boost de puissance supplémentaire à plusieurs endroits du parcours et ce, pendant deux à trois secondes.

Forts de cette très bonne expérience, l’Automobile-Club de l’Ouest (ACO), organisateur de la compétition avec la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA), a officialisé un nouveau règlement qui  prévoit « à compter de 2014, une réduction de la consommation de carburant de 30 % et autorise des systèmes de récupération jusqu’à quatre fois plus puissants qu’aujourd’hui. »

L’entrée des véhicules hybrides dans la compétition est donc loin d’être passée inaperçue dans toute la communauté automobile, d’autant plus que le sport automobile a souvent vocation à servir de vitrine aux constructeurs et peut générer comme ici de très bonnes initiatives.

Pour l’anecdote, l’une des deux Audi R18 Ultra,  le modèle thermique de la marque, a quant à lui, rencontré des ennuis mécaniques pendant le parcours, que n’ont pas connu ses homologues hybrides.

Maintenant, à quand des voitures 100% électriques aux 24h du Mans ? ;)

Laisser une commentaire

*