Les constructeurs automobiles se lancent dans la bataille pour le vélo électrique

Mise à jour du 14/05 en bas de l’article.

———–

Après le vélo électrique Rad-e selon Opel affichant  un moteur de 250 watts, une batterie lithium-ion d’une autonomie de 60 à 145 km selon l’utilisation et un cadre en acier embouti et en forme de boomerang :

Source google images

 

après le Bikewagon par Ford offrant une autonomie de 85 km et un cadre trapézoïdal plutôt original :

après le Smart e-bike par Daimler annonçant un moteur de 250W, une vitesse maximale de 25km/h avec 4 modes d’assistance et une autonomie de 100 km :

source google images

 

et après l’annonce de la sortie des vélos électriques par BMW destinés aux organisateurs des JO de Londres dont la seule image révélée semble être celle-ci :

source technologicvehicles.com

 

c’est au tour d’Audi de lancer un nouveau vélo électrique dont vient de sortir le premier teaser en vidéo. Annoncé haut de gamme et performant, ce vélo a même été testé par un parrain d’exception : le champion de trial Julien Dupont ! Côté performance, rien n’a encore été annoncé par la marque aux quatre anneaux mais on peut déjà admirer une finition et un design soignés, probablement en carbone, des phares intégrés ainsi que des écrans de contrôle ! Un second vélo électrique pour Audi qui semble plutôt prometteur donc !

Mise à jour du 14/05 : Les infos sont enfin sorties ! Voici le récapitulatif :

Le moteur électrique est placé sous le pédalier, au point le plus bas du vélo et délivre une puissance de 2.3kW (3ch) en pic pour 250Nm à la roue . Son poids total est affiché à 21kg dont 5kg attribués à la batterie Lithium-Ion de 530Wh (48V), 1,6kg au cadre et deux fois 600 grammes pour les roues en CFRP de 26 pouces ultra légères. L’Audi e-bike Wörthersee se recharge en 2h30.

Il possède 9 vitesses et 5 modes de conduites différents, activables avec l’écran de contrôle ou son smartphone, offrant au vélo et au cycliste plusieurs facettes de son utilisation :

-« Pure » est le mode le plus doux : le moteur électrique ne se met pas en marche.

-« Pedelec » active l’assistance électrique : 80km/h de Vmax pour une autonomie de 50 à 70km.

-« eGrip » active le moteur non plus grâce au mouvement du pédalier mais via l’accélérateur dont la configuration peut être modifiée via l’ordinateur de bord.
-« Wheelie » la puissance est contrôlée électroniquement quand la roue avant est en l’air avec deux sous modes « Power Wheelie » et « Balanced Wheelie » suivant que vous soyez débutant ou plus expérimenté.
(source technologicvehicles.com)

Pour sa commercialisation aucun prix et aucune date n’ont encore été dévoilés.

source technologicvehicles.com

source technologicvehicles.com

Et vous, vous avez des préférences ?

Laisser une commentaire

*