Les véhicules urbains de demain seront au salon de Genève


Dans le cadre d’un appel à projets pour le véhicule urbain du futur, lancé en 2009, le Conseil général des Yvelines avait retenu quatre lauréats*. Deux ans plus tard, et conformément aux engagements pris, les projets seront présentés au salon de Genève. Ainsi, en mars prochain, au coeur du Pavillon Vert du salon automobile de Genève, un stand commun aux couleurs du CG 78 permettra de voir pour la première fois ces véhicules urbains innovants, écologiques et décarbonés qui préfigurent la mobilité de demain.

L’Astute Car d’AKKA Technologies est une voiture « by wire », qui supprime la liaison mécanique entre le volant et les roues. Elle met également l’accent sur la sécurité en utilisant une structure d’absorption des chocs totalement innovante, dérivée des technologies utilisées sur les hélicoptères. Il faut dire que ce groupe a la particularité de travailler sur des projets de R & D dans l’automobile, l’aéronautique, la défense, le spatial, ou encore l’électronique. Le véhicule atteint une autonomie record de 300 km, pour une vitesse de pointe de 140 km/h, compte-tenu de la rupture opérée sur la masse (poids total de 650 kg). Pour autant, cette auto de 3 m de long propose 4 places et une accessibilité aisée grâce à des ouvrants de type porte papillon.

Le démonstrateur Mooville présenté par MUSES est un véhicule pouvant transporter des personnes (3 à 6 places) et/ou des marchandises. Il préfigure les prochaines modèles de véhicules commercialisés en 2012. Mooville a été élaboré par une micro-entreprise de Conflans St Honorine, spécialiste des véhicules spécifiquement créés pour une utilisation en milieu urbain.
Ce concept de moins de 3 m de long adopte des technologies novatrices (des moteurs électriques dans les roues et un train monotrace). L’architecture du véhicule permet aussi bien l’intégration des batteries existantes que des batteries de nouvelle génération (plomb liquide, lithium).
Autres points forts :
- une géo localisation couplée au système d’information du véhicule qui permet aux exploitants d’offrir divers services
- l’accompagnement par télécommande filaire des véhicules qui font office de plates-formes de livraisons (ce qui permettra notamment au chauffeur-livreur d’accéder à des endroits inaccessibles tels qu’une zone piétonne).

Modulgo est un véhicule urbain électrique à bas coût, conçu autour de solutions électroniques de télématique et d’auto-partage. Il est considéré comme un téléphone mobile à 4 roues et sera commercialisé sous la forme d’un abonnement de services intégrant les télécommunications, ainsi que la mise à disposition du véhicule et son entretien.
Le véhicule a été développé par INDUCT, est une société de R & D française créée en 2004 dont l’objectif est de développer des solutions de mobilités urbaines durables. C’est elle qui a conçu le Cybergo, un véhicule automatique robotisé de transport de personnes en environnement non structuré, qui va rouler en test à La Rochelle.
Modulgo intègre des technologies de rupture telles que :
- Un tableau de bord constitué d’un téléphone mobile qui sert aussi de clef de contact
- Un système de recharge sans contact
- Un système de gestion de la charge des batteries avec supervision télématique
- Un système de parking intelligent robotisé
Accessoirement, Modulgo est un quadricycle lourd pouvant accueillir 3 adultes en places frontales, d’une autonomie de 90 à 140 km et pouvant atteindre 110 km/h. Il intègre des batteries lithium Fe Phosphate (LiFePO4) et peut se recharger sans contact (30’ pour 80% de la charge, 6 h pour 100%).

Le Conseil Général des Yvelines exposera également Cybergo, également conçu par INDUCT. C’est un véhicule électrique robotisé spécialement conçu pour le transport automatique de personnes en ville, pouvant accueillir jusqu’à huit passagers. Il s’inscrit dans les nouveaux modes de la mobilité urbaine et écologique et se présente comme un complément des transports en commun (métro, tramway, …).
Selon Induct, Cybergo peut assurer les derniers km à partir d’une gare, ou encore desservir les centres villes piétonniers et les campus universitaires. Il peut aussi s’associer au véhicules électrique urbain Modulgo, voué à l’auto-partage et conçu par la même société.
Le concept de navette automatisée a été développé par l’Inria depuis les années 1990 et a été présenté dans plusieurs villes européennes dans le cadre des projets européens CityMobil et CityNetMobil.
Cybergo, est à propulsion 100 % électrique. Le véhicule embarque des batteries lithium Polymère ou la solution Nemexia de recharge ultra rapide par induction (qui permet de recharger en seulement 15 secondes). Il peut atteindre la vitesse maxi de 110 km/h.
La navette automatisée peut être pilotée par un serveur avec une mise en service automatique en fonction de la demande. Des capteurs permettent de détecter la présence d’obstacles et assurent une surveillance vidéo des personnes transportées.

Ce stand sera une belle vitrine pour le Conseil général des Yvelines qui, depuis 2009, mène une politique pilote en matière de soutien à l’innovation, en consacrant plus de 15 millions d’euros à la recherche et développement pour des technologies écologiques (hybrides et électriques).

*Le 4ème est Venturi qui, faute d’avoir trouvé un accord avec le conseil général sur une implantation dans le département, ne sera finalement pas présent sur le stand commun.

Laisser une commentaire

*