L’IFSTAR va s’occuper des transports et de la ville de demain


Les enjeux du développement durable ont conduit les services de l’Etat à rapprocher deux laboratoires de recherche publics : le Laboratoire central des ponts et chaussées (LCPC) et l’Institut national de recherche sur les transports et leur sécurité (INRETS). Leur fusion va donner naissance à une nouvelle entité : l’IFSTAR (Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l’Aménagement et des Réseaux).
Ce nouvel organisme, qui va regrouper 1268 agents, va conduire des travaux sur la ville et les transports de demain.
Il sera appelé notamment à travailler sur :
- l’optimisation de l’exploitation des réseaux routiers, en intégrant les questions d’économie d’énergie à celles de sécurité routière ;
- la conception des réseaux routiers du futur ;
- les véhicules hybrides
- l’exploitation, la maintenance et la sécurité des réseaux ferroviaires ;
- les questions environnementales liées aux infrastructures et à leur exploitation.

Une Réponse sur “L’IFSTAR va s’occuper des transports et de la ville de demain”

  1. Ludovic Bu dit :

    Votre image d’illustration me rappelle un petit film que j’ai fait de ce qu’on montre à nos enfants, qui ensuite deviennent ingénieurs des ponts, et ont une vision légèrement tronquée de ce qu’est la vi(ll)e : http://www.dailymotion.com/video/xfl10b_la-ville-qu-on-montre-a-nos-enfants-tourne-en-rond_news

Laisser une commentaire

*