L’Ines et Toyota inaugurent une station solaire pour véhicules hybrides rechargeables

L’Institut national de l’énergie solaire (Ines) et Toyota ont inauguré une station solaire pour véhicules hybrides rechargeables (VHR) près de Chambéry. Fruit de la collaboration entre le CEA-Ines et Toyota, et bénéficiant du soutien de l’Ademe, cette plate-forme expérimentale préfigure une nouvelle forme de mobilité de demain.

Cette inauguration marque le début d’une vaste étude sur la convergence énergétique entre le bâtiment et le transport à Chambéry et au CEA de Grenoble. Toyota est partie prenante du projet avec dix Prius hybrides rechargeables qui seront expérimentées avec différents démonstrateurs photovoltaïques. Ces derniers seront situés à l’INES et au CEA-Grenoble (stations de recharge solaire, maisons individuelles équipées de modules photovoltaïques). L’objectif du projet est de maximiser l’apport de l’énergie solaire et de minimiser le besoin en combustible fossile. Pour information, un panneau photovoltaïque de 1 m2 peut fournir en France, sur une année, l’énergie nécessaire à un VHR pour parcourir jusqu’à 1 000 km en mode électrique. Il est donc tout à fait envisageable de concevoir des bâtiments dont la toiture, équipée de panneaux solaires, assure pour partie les besoins internes en électricité, et pour partie les besoins en mobilité des occupants. C’est en ce sens que l’on peut parler de convergence solaire photovoltaïque-bâtiment-transport.
Le projet mis en oeuvre par le CEA-Ines et Toyota permettra d’explorer ces convergences.

Laisser une commentaire

*