Lyon fait de son réseau de bus un exemple

Après 2 ans et demi de préparation entre le Syndicat des transports (Systral) et Keolis Lyon, le plan Atoubus a vu enfin le jour en ce début de rentrée 2011.

Le réseau de bus se refait une beauté avec l’achat de 95 nouveaux bus articulés. Atoubus prévoit une augmentation de la fréquentation du réseau de 6% et une augmentation du trafic de 12%. Actuellement, le réseau TCL compte 1,4 millions de voyages par jour. Afin de mieux répondre aux demandes des riverains des 66 communes concernées, 200 conducteurs ont été recrutés et 230 points d’arrêts ont été ajoutés. Atoubus n’aura coûté pas moins de 40 millions d’euros, dont 30 millions concernent exclusivement l’achat des véhicules. Ce nouveau réseau augmente son périmètre de desserte de 6 % de kilomètres.

A cette occasion, une grande campagne de pub a été lancée et a assuré la promotion d’Atoubus : des minibus d’information se sont postés sur les marchés et les lieux publics, un site internet www.atoubus.tcl.fr a été créé, 1,2 millions de plans et 2,4 millions de fiches horaires ont été imprimés, 470 agents d’information se sont mis à disposition des usagers en 80 points stratégiques et 35 000 supports à l’image de la nouvelle signalétique ont été installés dans la ville de Lyon et les communes voisines concernées par ce plan bus faramineux.

Le plan Atoubus a également une valeur écologique. En effet, les bus répondent aux normes EEV (Enhanced Environmentally friendly Vehicle) et sont dotés de filtres à particules, ce qui limite les pollutions atmosphériques et diminue la consommation énergétique de chaque véhicule.

Il n’est pas difficile d’imaginer le chantier titanesque qu’à pu être ce plan Atoubus. Félicitations à tous ceux qui ont travaillé sur ce projet et espérons que le succès sera au rendez-vous.

Laisser une commentaire

*