Ouverture d’une maison éco-citoyenne à Bordeaux

A Bordeaux, le mois d’octobre 2010 marque l’ouverture de la toute nouvelle maison écocitoyenne de la Ville, quai Richelieu en bord de Garonne face à la porte Cailhau. Innovant, inédit et attendu, ce lieu de valorisation des initiatives va permettre aux Bordelais et aux visiteurs de passage, de mieux connaître les grands enjeux du développement durable, avec des informations et des recettes sur les moyens d’agir.
Après l’adoption de sa charte d’écologie urbaine et de développement durable, puis de son Agenda 21, la mairie de Bordeaux a engagé une grande consultation montrant un besoin réel de lieu de vie et d’information, sur les actions de chacun pour améliorer le quotidien de tous, en matière de consommation, mobilité, alimentation, construction, habitat, etc.

Près du pont de pierre rive gauche, l’ancien bureau des dockers a donc été choisi en 2007 pour devenir maison écocitoyenne. Site stratégique en cœur de ville au bord du fleuve, très accessible en tramway, à vélo, à pied, en roller ou trottinette, il s’intègre parfaitement dans la continuité des quais jardinés. Pour sa réhabilitation sur 500m², l’architecte bordelais Olivier Lehmans a suivi une démarche HQE de haute qualité environnementale, privilégiant des matériaux respectueux de l’environnement. La toiture béton de l’entrepôt a été remplacée par une charpente en bois (épicéa du Nord, peuplier du Lot et Garonne et pin maritime des Landes). Reprises dans le logo de la maison écocitoyenne, 3 ondulations caractéristiques forment le toit, offrant des entrées de lumière naturelle et une exposition optimale à l’énergie solaire. Plus de 150m² de panneaux photovoltaïques produisent en effet de l’électricité et des capteurs solaires alimentent la maison en eau chaude. Le toit en grande partie végétalisé, permet une isolation thermique efficace et naturelle. Des ruches et nichoirs à oiseaux y sont installés et observables via une caméra. Une station météorologique intégrée, informera les visiteurs des relations entre la Garonne et le climat. L’eau de pluie récupérée servira à l’entretien du toit et l’alimentation des sanitaires. Cette réhabilitation offre un exemple concret des techniques existantes en matière de rénovation respectueuse de l’environnement, avec des dispositifs démonstratifs et pédagogiques.
Dans un objectif permanent de partage des savoirs, des bonnes pratiques, des expériences et de la connaissance, sans être « donneuse de leçons », la maison écocitoyenne est principalement destinée à l’interaction et aux échanges entre la Ville et les Bordelais. Vaste espace décloisonné, elle s’organise autour d’un carré encaissé, permettant débats, rencontres et autres événements pédagogiques avec des associations, pour parler des grandes questions environnementales et sociétales. Au programme : expositions permanentes et temporaires, animations ludiques et pédagogiques selon les saisons, permanences accueil point info énergie et eau avec l’Ademe, ateliers pratiques, conférences débats, spectacles, café-théâtre, vidéos, etc.

Laisser une commentaire

*