Pour vendre ses voitures, Opel mise sur le vélo

Pour sortir son nouveau modèle, l’Opel Adam , petite voiture urbaine par exellence, Opel a du faire face à une concurrence féroce. Bien que l’atout principal de la citadine est d’être très customisable, cela n’a pas suffit, il leur fallait une nouvelle histoire, un nouvel angle sous lequel la présenter.

C’est de cette façon qu’Opel a eu l’idée de parier sur le vélo. Parce que parfois la voiture urbaine parfaite … est un vélo. Ce dernier est ainsi présenté comme une option à part entière à l’achat de la voiture. Pour s’assurer que le propriétaire puisse amener son vélo partout avec lui, ils ont également conçu un rangement spécial pour le vélo à l’arrière du véhicule.

source vimeo.com

Le vélo en lui même est un vélo à pignon fixe. Ce n’est, certes, pas le vélo le plus courant, mais il s’agit sans doute de celui qui représente le plus la ville et la culture urbaine. Le vélo a été conçu par Fixerati avec une équipe de designers spécialistes dans la fabrication de vélos de qualité, afin que le vélo puisse correspondre parfaitement à la voiture. Ainsi l’Adam Fix,  de son nom de baptême, est personnalisable au même titre que la voiture pour que l’un et l’autre puissent former la paire parfaite. Tout le processus de sa création à son lancement a même été publié sous forme de 8 petits épisodes sur leur page You Tube.

Découvrez ainsi comment Opel a misé sur le vélo pour vendre ses voitures :

Bien sûr, l’Opel Adam, bien qu’équipée d’un vélo, reste une voiture thermique. Mais si une telle initiative incite les gens à penser multi-modalité pour leurs déplacements, ce sera déjà un pari de gagné, non ?

Une Réponse sur “Pour vendre ses voitures, Opel mise sur le vélo”

  1. Timothy White dit :

    Photo : François Pesant – Le Devoir Lundi, des voitures bloquaient toujours la piste cyclable du Vieux-Port, à Montréal, malgré l’interdiction de stationner désormais en vigueur. La cohabitation entre automobilistes et cyclistes ne va pas toujours de soi dans la métropole, ce que veulent changer les fondateurs de la Coalition vélo Montréal. Pierre-Luc Auclair en cinq dates Hiver 2008 : Il quitte Québec, sa ville natale, pour un changement de carrière en urbanisme à Montréal. Printemps 2010 : Il fait le plein d’idées dans une tournée de neuf villes cyclables d’Europe, d’Amsterdam à Barcelone en passant par Copenhague. Août 2011 : Il traverse le Québec à vélo, de Montréal à Gaspé. Janvier 2013 : Son entreprise met en marché une gamme de supports à vélo. 18 mai 2013 : Il est à l’origine du premier Sommet du vélo urbain, à Montréal.

Laisser une commentaire

*