Publicité et mobilité urbaine


Si l’on en croit une pub diffusée aux Pays-Bas, passer à un autre mode de transport quand sa voiture est en panne est un vrai cauchemar… Le spot montre qu’il n’est pas toujours évident de prendre le vélo, le scooter ou les transports en commun. Tout cela pour arriver à l’offre de Delta Lloyd, qui propose une solution de voiture de remplacement et de réparation rapide.

Voir la vidéo :

C’est amusant, mais un peu facile. Heureusement, il existe des solutions de remplacement moins « rock n’ roll » pour assurer la mobilité urbaine.
Voici par exemple ce que propose Peugeot avec son service Mu, qui permet de passer facilement d’un mode de transport à l’autre (vélo, scooter, auto), sur le principe d’une carte rechargeable et d’un capital de points.

Voir la vidéo :

Les publicitaires ont aussi de la suite dans les idées pour encourager l’utilisation de transports en commun. Montpellier Agglomération vient par exemple de faire campagne à la TV sur le thème « vouloir sans modération », de façon à montrer au public – local comme extérieur à ses frontières – les grandes réalisations, dont une nouvelle ligne de tramway.

Voir le spot :

Autre exemple : ce spot réalisé au Québec. Il arrive à imager ce que sont les transports collectifs en faisant appel à l’humain.

Voir la vidéo :


Autre idée, ce concours organisé par la ville de Grenoble. L’un des participants a posté sur You Tube cette vidéo, qui met en parallèle la pollution et la moindre empreinte carbone des transports en commun.

Voir la vidéo :

On le voit, parler de mobilité urbaine sous forme de publicité confine souvent à la caricature ou à l’optimisme un peu béat. Mais, ce qui compte, c’est la pédagogie pour infléchir les comportements.

Laisser une commentaire

*