Quelle mobilité pour les français ?

Pour la quatrième année consécutive, Mobivia Groupe et la SNCF ont demandé à Harris Interactive de faire une étude sur les français et la mobilité. L’enquête a été réalisée sur un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Les questions posées lors de cette étude portaient principalement sur le regard des individus envers la voiture personnelle mais aussi envers les modes de déplacement alternatifs à la voiture personnelle.

Il apparaît que la voiture personnelle est toujours énormément plébiscité au détriment de la voiture partagée ou d’autres modes alternatifs. D’après l’étude, la voiture personnelle est pour beaucoup le seul moyen de locomotion dont ils disposent (67%). Mais ne devons-nous pas ce taux important à un manque d’information sur les autres moyens de transport qui se prêteraient peut-être davantage à nos trajets ? De plus, 43% des français estiment que les autres modes de transport sont plus chers que la voiture personnelle. Mais chacun a-t-il bien conscience du coût que peut représenter la voiture (environ 3000€ par mois) ?

L’aspect écologique prend de plus en plus de place dans l’opinion des français. Ainsi, l’utilisation d’un véhicule hybride et même électrique pour un usage au quotidien n’est plus tabou, à condition que les coûts engendrés soient clairs au vu du contexte économique plus qu’incertain. La voiture électrique (ou hybride) est envisagée en premier lieu à 54% , 31% envisageraient la marche à pied et 26% à vélo.

51% des français estiment qu’il est prioritaire de modifier les habitudes de déplacement afin de lutter contre le réchauffement climatique. 88% se déclarent prêts à pratiquer l’éco-conduite, 86% à entretenir davantage leur véhicule. Néanmoins 1 sur 2 affirme qu’il pourrait faire encore plus d’efforts pour diminuer son empreinte écologique dans le domaine des transports.

Les français s’attendent à une nette évolution d’ici 2030, avec notamment des incitations plus prononcées de la part des pouvoirs publics. 67% des Français préféreraient l’incitation à l’éco-entretien des véhicules de plus de cinq ans, juste après les propositions en faveur de la réduction du coût des transports publics supportés par les usagers (85%).



Et si on pose la question « Quel mode de transport privilégieriez-vous en dehors de la voiture personnelle telle qu’on la connait aujourd’hui ? », la marche à pied et le vélo sont en tête de liste, puis la voiture électrique et hybride et enfin les transports en commun. L’autopartage et le covoiturage ne rencontrent pas grand succès. 68% des personnes interrogées seraient prêtes à abandonner leur voiture pour certains trajets de courte distance et à les effectuer à vélo ou à pieds.

Cette étude témoigne d’un changement dans le raisonnement et le comportement des français. La voiture électrique n’est plus une solution farfelue, mais elle est bel et bien assimilée dans l’esprit de la plupart d’entre nous. Un bel avenir est promis à la mobilité alternative à la voiture personnelle, tout en ne faisant pas la guerre à cette dernière, celle-ci étant encore indispensable pour certains de nos trajets.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette étude, cliquez ici

Laisser une commentaire

*