Renault se lance aussi dans l’autopartage avec Carbox

Ces dix dernières années, nous avons vu apparaître de multiples services d’autopartage répartis dans de nombreuses villes en France. Ces deux dernières années, l’autopartage s’est diversifié. Désormais il existe l’autopartage grand public (qui peut se destiner à un usage professionnel) comme Okigo ou Car2Go et l’autopartage entre particuliers (Buzzcar, Livop et Cityzen Car).

Renault estime l’arrivée à maturité de l’autopartage d’ici 2 à 3 ans. En attendant, le constructeur automobile a décidé de se lancer dans cette aventure à travers sa filiale Renault Parc Entreprise et en partenariat avec Carbox, pour créer Car+. Le service proposé sera de l’autopartage professionnel avec la possibilité de mettre en place une flotte de voitures sur le site d’une entreprise.

Renault aura un rôle d’expert dans le financement des véhicules alors que Carbox sera l’opérateur du service et fera profiter de son expérience en tant qu’opérateur B to B. L’offre qui sera mise en place se destine aux professionnels avec pour objectif de gérer d’une nouvelle manière une flotte de véhicules. Benoît Chatelier, associer fondateur de Carbox, explique que « l’autopartage permet plusieurs choses : optimiser l’utilisation des véhicules en maximisant leur rotation ; réduire les budgets « hors flotte » de type taxis et location courte durée ; proposer un service Ressources Humaines en offrant la possibilité à ses collaborateurs de louer ces mêmes véhicules le soir et le week-end pour des besoins privés ». En clair, l’autopartage professionnel ne peut être que positif, que ce soit pour l’entreprise, ou pour le salarié.

Les objectifs de Carbox sont de 16 000 véhicules d’ici 2016, ce partenariat avec Renault est donc une aubaine pour assurer ce développement ambitieux.

Reste à espérer que cette collaboration proposera des flottes de véhicules électriques, le contraire serait dommage. En effet, Renault communique depuis presque un an maintenant sur l’arrivée prochaine de sa gamme de voitures électriques, l’autopartage professionnel pourrait en profiter…

L’autopartage public et professionnel va vivre une sacré mutation, l’arrivée d’Autolib en sera une nouvelle brique.

Laisser une commentaire

*