S’en sortir pendant les grèves

Avec une grève reconductible dans les transports, difficile de s’organiser pour se déplacer. Mais, il existe des solutions.
Pour les trains, il existe un site Internet qui donne des infos sur les trains qui circulent. Il a pour nom Infolignes : http://www.infolignes.com/. La SNCF a aussi une radio et une application iPhone (SNCF Direct) qui aide les voyageurs. Même chose pour la RATP à Paris, avec RATP Premium sur l’iPhone et l’application Metro.

Au niveau national, un site qui porte bien son nom, greves.org (http://www.greves.org/pages/home.php) informe sur les mouvements de grève affectant les réseaux SNCF, RATP, Thalys et Eurostar.
Faute de transport en commun, on peut se rabattre sur d’autres modes : le vélo en libre-service et la location de scooters. Peugeot propose par exemple avec son service Mu (http://www.mu.peugeot.fr/) de louer un vélo ou un scooter de la marque.

Une des solutions alternatives est, paradoxalement, l’automobile, avec le co-voiturage. Une autre solution est la location. Selon le site locationdevoiture.fr, ce mode de transport rencontre toujours un succès lors des journées de mobilisation nationale. Les agences étant alors prises d’assaut, les Français se doivent de réserver à l’avance. Les tarifs en ligne peuvent être très intéressants, surtout lorsque les voyageurs décident de partager les frais.
Sur le comparateur locationdevoiture.fr, la location d´une berline de type Peugeot 407 au départ de Paris revient à 178 euros pour une location sur deux jours. En déboursant 10 euros de plus, la franchise est remboursée en cas de dommages sur le véhicule. Pour ceux qui souhaitent faire un aller-simple, comme un Paris-Lyon, il faut compter entre 75 et 90 euros de frais supplémentaires à régler dans les agences de location directement. Nombreux sont ceux qui s’organisent avec d’autres personnes afin de minimiser les coûts.
Une autre piste, plus nouvelle, est la location de voitures entre particuliers comme le propose Zilok (http://fr.zilok.com/).
Sinon, il reste la marche à pied, ou encore mieux le télé-travail…

Une Réponse sur “S’en sortir pendant les grèves”

  1. [...] post: S'en sortir pendant les grèves October 14, 2010   //   Travels   //   No Comments [...]

Laisser une commentaire

*