Shadow EBike : le monde sans fil est à nous

L’entrepise Daymak Inc, située à Toronto au Canada conçoit, développe et fabrique des vélos à assistance électrique. Daymak apporte à l’année 2011 une sacré évolution, voire révolution, dans le monde du vélo à assistance électrique.

Après la téléphonie et l’internet sans fil, voici donc le premier vélo à assistance électrique sans fil : le Shadow ebike.

Le Shadow ebike ne possède ni câbles de freins, ni câbles de vitesse et ni câble de moteur… ce qui apporte au vélo un design épuré et très esthétique. Le moteur a une puissance de 250 à 350 W, et une batterie Lithium de 36 Volts et 10 Ah ce qui lui assure une autonomie de 35 à 45 km.

Le moteur et la batterie sont totalement intégrés à la roue ainsi que le régulateur de vitesse et la prise de recharge. Sa technologie faisant que tout passe par les ondes, vous pouvez aussi recharger votre smartphone tout en pédalant. La batterie se recharge lors du freinage.

Daymak prône une grande fiabilité du fait qu’il n’y ait aucun câble, et donc aucun risque de sectionnement ou d’altération des câbles.

Le Shadow ebike sera dans un premier temps commercialisé au Canada et aux Etats-Unis au prix de 1500 € hors taxe. Nous attendons avec impatience qu’il arrive rapidement sur le marché européen, et notamment français. Néanmoins, prenez garde si vous souhaitez le commander d’ores et déjà par internet : en France, le Shadow ebike est considéré comme un cyclomoteur et non comme un vélo à assistance électrique.

www.shadowebike.com

2 Résponses sur “Shadow EBike : le monde sans fil est à nous”

  1. La Delfa dit :

    Bonjour à toutes et à tous
    Dans un premier temps, il me faut souligner la qualité de votre site, en effet c’est une formidable source d’information…
    Dans un second temps j’aimerai obtenir plus d’informations à propos du « shadow e-byke », et plus particulièrement sur la législation. en effet l’article (sur votre site) parle d’une arrivée prochaine sur le marché europeen ainsi que son classement dans les véhicules de type cyclomoteur….qu’en est-il de sa commercialisation en France? Pour une version « française » faudra t-il prévoir un système autonome d’éclairage et signalisation? Ce type de « vélo electrique doit -il être assuré comme un cyclomoteur? Port d’un casque etc….
    Bien à vous

    P.La Delfa

    • Emeline dit :

      Bonjour et merci pour l’intérêt que vous portez à notre site ! :)
      En ce qui concerne le Shadow e-bike, je n’ai pas pu trouver d’informations sur une possible commercialisation en France. S’il venait tout de même à l’être, il serait en effet considéré comme un cyclomoteur vis-à-vis de la législation et devrait donc se soumettre à ses normes : il devra être immatriculé et le cycliste devra souscrire à une assurance de type cyclomoteur, porter un casque motocycle et disposer du brevet de sécurité routière. En ce qui concerne l’éclairage et la signalisation, c’est également obligatoire en France.
      A voir maintenant si DAYMAK cherchera à le commercialiser en Europe tel quel ou s’il bridera le moteur afin de pouvoir rentrer dans la catégorie des vélos à assistance électrique ! Pour plus d’informations, n’hésitez pas à les contacter directement via leur site : http://www.shadowebike.com/ :)
      Emeline

Laisser une commentaire

*