Strasbourg n’étendra pas ses zones 30 km/h

Comme nous vous l’avions déjà annoncé, la ville de Strasbourg envisageait d’étendre ses zones limitées à 30 km/h pour que celles-ci représentent 70% de la voirie (cf. Strasbourg veut passer au 30 km/h en ville). Un projet ambitieux puisqu’aujourd’hui seuls 10% de la voirie strasbourgeoise sont limités à 30 km/h. Ce projet, proposé dans le but de mieux partager l’espace urbain, aurait du donner davantage de place aux piétons et aux cyclistes tout en apportant plus de sécurité. En effet, selon une étude du Certu (Centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques), les zones 30 engendrent un risque 10 fois plus faible de tuer quelqu’un. Opposé, l’Automobile Club met en avant de son côté l’insécurité car dans ces zones, les cyclistes peuvent circuler dans les deux sens ce qui favoriserait la rencontre entre automobiliste et cycliste et augmenterait le risque d’accident. Les automobilistes perdraient du temps, environ 2 minutes par jour (en visant au plus bas). Et pour finir, cette mesure serait difficile à respecter ce qui aurait tendance à conduire à trop de contraventions et de pertes de points.

La capitale alsacienne a communiqué les résultats lundi 30 mai. Le courrier avait été envoyé à ses 139 386 inscrits sur les listes électorales (26 919 avaient été retournés à la mairie, les personnes ne résidant plus à l’adresse indiquée). 44,56 % des strasbourgeois, soit près de 50 000 habitants ont répondu au questionnaire. Les strasbourgeois ont répondu non à 55% (27 420) contre 45,1% de oui (22 514).

Si le projet avait été approuvé, Strasbourg aurait été la première ville de France à mettre en place un tel dispositif.

En attendant qu’un tel projet voit le jour, ne serait-ce pas plus simple si chacun se sentait responsable d’autrui et non pas seul roi au volant ou au guidon de son véhicule ?

 

Laisser une commentaire

*