Vers le paiement des transports avec des mobiles sans contact

Payer le bus ou le métro avec son téléphone mobile ? Ce sera bientôt possible. Après des tests concluants dans le cadre de Cityzi à Nice, Orange annonce qu’il va lancer une nouvelle génération de cartes SIM et de terminaux mobiles qui facilitent le développement des services mobiles sans contact. Ces services permettent aux utilisateurs de faire des transactions simplement en présentant leur téléphone portable devant un lecteur électronique. Cette technologie peut être utilisée, par exemple, pour valider des billets de transport, payer des billets de concert ou faire des achats dans les magasins. De plus, de tels services peuvent être couplés avec des applications mobiles qui fournissent des informations pratiques comme, par exemple, les horaires d’ouverture de magasins, de transports ou un itinéraire.

Orange va lancer les nouvelles cartes SIM à partir du deuxième semestre 2011, avec l’ambition d’équiper au moins 500 000 de ses clients en France avec des mobiles compatibles d’ici fin 2011.
Les services sans contact sont rendus possibles grâce à la technologie NFC (Near Field Communication) qui est intégrée dans la carte SIM. Tout comme le permet le standard GSM, cette technologie permet au client de stocker ses données confidentielles dans un environnement entièrement sécurisé et aussi d’établir un contact radio avec un autre objet à proximité, comme un lecteur de billet électronique, par exemple. De plus, dans un éco-système approprié, le système a l’avantage d’être entièrement compatible avec d’autres opérateurs de réseau, des prestataires de services, y compris des banques, des commerçants ou des services de transports en commun, permettant le développement d’un nouveau paysage économique.

Une Réponse sur “Vers le paiement des transports avec des mobiles sans contact”

Laisser une commentaire

*