Wi-Fly, le transport public de demain ?

Phil Pauley, designer et consultant en innovation, est à l’origine de ce nouveau concept appelé ‘Wi-Fly’. C’est en quelque sorte une boîte de transport semi-autonome qui intègre un certains nombre de logiciels de reconnaissance de la rue et de son environnement, ainsi qu’un système GPS lui permettant de s’orienter. Le Wi-Fly est capable d’aller jusqu’à 50 km/h et peut accueillir jusqu’à deux personnes. Sa taille est réduite, elle ne représente qu’1/6ème de la taille moyenne d’une voiture.

Une de ses originalités se distingue par le pilote qui est en position debout et non assise comme à notre habitude. Ces ‘voiturettes’ seraient situées à des points stratégiques et multimodaux, comme à l’arrivée de gares ou proches de stations de vélos en libre service. A l’aide d’une carte d’adhérent ou bancaire, chacun pourrait emprunter le Wi-Fly et serait facturé au temps d’utilisation et à la distance parcourue (fonctionnement similaire à l’autopartage). Pas besoin de ramener la voiturette à son point d’origine, celle-ci sera capable de revenir par elle-même au lieu le plus proche et nécessitant. Arrivée, elle se fixera en queue de peloton et attendra de pouvoir à son tour se recharger à la station, et cela en toute autonomie.

Pourquoi pas le Wi-Fly comme le nouveau mode de transport public de demain ?

 

Source : www.inhabitat.com

Laisser une commentaire

*